Auxiliaire de Puériculture

Home Auxiliaire de Puériculture

Auxiliaire de Puériculture

Le Métier

L’Auxiliaire de Puériculture exerce son activité auprès des enfants, de la naissance à l’adolescence. L’auxiliaire de puériculture exerce son activité auprès des enfants en établissements d’accueil de jeunes enfants, en services de maternité et de pédiatrie, en PMI, en pouponnières ou en instituts pour enfants en situation de handicap.

Dans le domaine sanitaire :
Maternité, pédiatrie, pédopsychiatrie, soins à domicile, maison d’enfants médicalisée, centre de rééducation fonctionnelle.

Dans le domaine social ou médico-social :
Etablissement d’accueil de jeunes enfants, Protection Maternelle et Infantile, Institut médico – éducatif, pouponnière sociale.

L’auxiliaire de puériculture réalise des activités d’éveil, d’éducation et de soins visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant. Il travaille sous la responsabilité de l’infirmier(ière) ou de la puéricultrice, le plus souvent au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité, les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

Par la formation professionnelle continue, l’auxiliaire de puériculture peut s’orienter vers d’autres métiers paramédicaux (infirmier, aide-soignant, assistant de régulation médicale…)

Elle doit être détentrice de valeurs professionnelles qu’elle acquiert ou approfondit durant le temps de sa formation tant au sein de l’Institut que sur les terrains de stage :

  • Le respect de la personne dans sa singularité,

  • La bientraitance,

  • La rigueur professionnelle,

  • La responsabilité,

  • L’esprit d’ouverture et de remise en question.

 

Lorsqu’elle termine sa formation, la future Auxiliaire de Puériculture doit savoir:

  • Travailler dans une équipe pluridisciplinaire, être à l’écoute et communiquer,

  • Observer, identifier les besoins et participer à l’analyse de situations d’enfants,

  • Participer à la prévention et à l’éducation de l’enfant et de sa famille,

  • Participer à l’accompagnement de la parentalité,

  • Organiser des activités d’éveil et gérer un groupe,

  • Effectuer des soins d’hygiène, de confort et participer aux soins spécialisés,

  • Utiliser les connaissances acquises pour résoudre les situations singulières rencontrées.

 

Les débouchés

L’auxiliaire de puériculture a la qualification nécessaire pour devenir assistante médicale.

Avec une expérience professionnelle de 3 ans minimum dans le secteur hospitalier ou médico-social, une auxiliaire de puériculture peut intégrer, après avoir satisfait aux épreuves de sélection, un IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) pour préparer le diplôme d’État d’infirmier ou le DEEJE (diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants).

 

La formation d’Auxiliaire de Puériculture

Prochaine entrée en formation d’Auxiliaire de puériculture
Septembre 2021

Dans le cadre de la réingénierie de la formation des auxiliaires de puériculture, les modalités de sélection sont modifiées, conformément à l’arrêté du 7 Avril 2020.

Les mêmes modalités de sélection concerneront tous les candidats : cursus complet, bac ASSP SAPAT, DEAS vers DEAP, tous les cursus partiels en général.
Les inscriptions se font auprès de notre Institut.

Une épreuve sur dossier remplace désormais les épreuves écrites.
L’entretien avec le jury est annulé en raison de la crise sanitaire.


Attention :
La constitution du dossier de candidature est d’une importance capitale : prenez le temps de le rédiger, de soumettre les pièces demandées dans l’ordre indiqué, de soigner vos écrits, votre présentation et vos contenus.

Le dossier est disponible en ligne depuis le 29 Mars 2021.

Période d’inscription Du lundi 29 mars au jeudi 3 juin 2021 minuit
Date limite de dépôt des dossiers Jeudi 3 juin 2021
Communication des résultats  Mercredi 30 juin 2021 à 10h
Validation de l’inscription par les candidats Jusqu’au vendredi 9 juillet 2021
Organisation des inscriptions en formation Jusqu’au vendredi 16 juillet 2021.
Y compris durant cette période, dès que la liste complémentaire n’a pas permis de pourvoir l’ensemble des places offertes, et s’il reste des places non pourvues, le directeur fait appel à des candidats inscrits sur liste complémentaire d’autres instituts en privilégiant les candidats admis en Île-de-France.
A partir du 19 juillet 2021, l’ARS renforce la gestion des listes complémentaires
Date de l’entrée en formation 1ère semaine de septembre 2021

 

Nombre de places total pour la rentrée de septembre 2021

47 places dont :
  • 16 places en prise en charge totale (convention avec le Conseil Régional IDF)
  • 15 places en formation par l’apprentissage

 

 

Pré-requis :

  • Les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins lors de l’entrée à l’école.
  • Les candidats qui font le choix d’une formation par l’apprentissage doivent être âgés de 17 à 29 ans.
    Pour les candidats qui font le choix d’une formation traditionnelle, il n’y a pas de limite d’âge.
  • C’est au candidat, au moment de sa candidature, de cocher la formation de son choix (Traditionnelle ou Apprentissage ou Cursus partiel) dans le bulletin d’inscription du dossier de candidature.
  • Aucune condition de diplôme n’est requise.
  • 2 rentrées par an à l’IFAP Suresnes :
    • l’une en Septembre ;
    • l’autre en Janvier.

 

Objectifs :

Connaissances et aptitudes attendues 
  • Intérêt pour le domaine
    • de l’accompagnement
    • de l’aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité.
  • Connaissances dans le domaine :
    • sanitaire,
    • médico-social,
    • social ou sociétal
  • Qualités humaines et capacités relationnelles :
    • Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture d’esprit
    • Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer
    • Aptitude à collaborer et à travailler en équipe
  • Aptitudes en matière d’expression écrite, orale :
    • Maîtrise du français et du langage écrit et oral
    • Pratique des outils numériques.
  • Capacités d’analyse et maîtrise de base de l’arithmétique :
    • Aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables ;
    • Maîtrise des bases de calcul et des unités de mesures.
  • Capacités organisationnelles : 
    • Aptitudes d’observation, à s’organiser, à prioriser les activités,
    • Autonomie dans le travail

 

 

Financement de la formation et prise en charge :

En formation traditionnelle :

Les frais de scolarité sont pris en charge en totalité par le Conseil Régional si l’étudiant est en cursus complet, demandeur d’emploi ou inscrit en mission locale.
Les dossiers de prise en charge par le Conseil Régional sont montés à l’entrée en formation.
Toutes les démarches sont réalisées par l’Institut à la rentrée.
Consulter le site du Conseil régional ici.

 

Dans le cas d’un refus de prise en charge,

Le candidat devra régler les frais de scolarité. Il pourra étaler les versements au cours de l’année de formation.
Il existe alors de nombreuses possibilités d’aide au financement :

  • Bourses du Conseil Régional,
  • Prise en charge par le Conseil Départemental
  • Aide au financement par la Mission Locale (pour les moins de 25 ans)
  • Prise en charge par le CPF de Transition (anciennement CIF)
  • Prise en charge par l’employeur
  • CPF (Compte Personnel de Formation)
  • Aide de Pôle Emploi pour les demandeurs d’emploi

 

Selon le financement mobilisé,

Le coût de la scolarité varie entre 4 900 euros et 5 800 euros.

 

En formation par l’apprentissage :

L’élève a un statut d’apprenti.

L’apprenti(e) doit être âgé(e) de 17 à 29 ans.

L’apprenti(e) n’a pas de frais de scolarité à payer car c’est l’employeur qui prend en charge la formation.

L’apprenti(e) est un salarié à part entière bénéficiant d’un contrat de travail répondant aux mêmes règles qu’un CDD.

L’apprenti(e) sera rémunéré(e) pendant la durée de la formation entre 41% et 61% du SMIC.

La formation s’organise en partenariat avec le CFA ADAFORSS (92, Levallois, www.adaforss.fr) qui met l’élève en relation avec son réseau d’employeurs après l’admission en formation.
L’élève dispose alors de 3 mois, après la rentrée, pour trouver un employeur.
Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire en parallèle au CFA ADAFORSS sur le portail : Net Candidat.

 

En cursus partiel : 

Le conseil régional ne prend pas en charge les cursus partiels. Le candidat peut néanmoins solliciter une aide auprès de Pôle Emploi et utiliser son CPF.
Les frais de scolarité sont calculés au prorata du temps de formation.
Un devis est envoyé sur demande.

 

Résultats :

  • A l’issue de la sélection sur dossier,
    le jury établit une liste de classement qui comprend une liste principale et une liste complémentaire.
  • Les élèves de la liste principale sont admis à suivre :
    • soit la formation traditionnelle sur 10 mois,
    • soit la formation par l’apprentissage sur 18 mois,
    • soit la formation en cursus partiel selon les dispenses accordées.
  • La liste de classement est affichée au siège de l’institut de formation et publiée sur internet .
    • Chaque candidat est informé par courrier de ses résultats.
    • En cas d’admission en liste principale,
      • il dispose d’un délai de sept jours ouvrés pour valider son inscription en institut de formation.
      • Au-delà de ce délai, il est présumé avoir renoncé à son admission et sa place est proposée au candidat inscrit en rang utile sur la liste complémentaire.
  • L’admission définitive en formation est subordonnée :
    • à la production, à la rentrée, d’un certificat médical émanant d’un médecin agréé attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection d’ordre physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession à laquelle il se destine.
    • et à la production, à la rentrée, d’un certificat médical attestant que l’élève remplit les obligations d’immunisation et de vaccination prévues par les dispositions « au titre Ier du livre Ier de la troisième partie législative du code de la santé publique ».
  • Un dossier médical, à compléter pour la rentrée, vous sera communiqué après les résultats d’admission.
    Il faut néanmoins vous assurer que vous ne présentez pas de contre-indication aux vaccinations obligatoires demandées : diphtérie / tétanos / poliomyélite / hépatite B.

 

Dossier de candidature : dossier à télécharger

Les mêmes modalités de sélection concernent tous les candidats que ce soit :

  • pour une inscription en cursus complet (formation traditionnelle ou par l’apprentissage),
  • pour les titulaires d’un BAC PRO ASSP ou SAPAT :
    Attention vous avez 2 cursus possibles au choix :
  • la formation par l’apprentissage : après l’admission en formation, les futurs apprentis sont aidés par le CFA ADAFORSS dans leur recherche d’employeur. Ces candidats conservent leurs dispenses de modules.
  • la formation traditionnelle, mais les candidats devront renoncer à leurs dispenses de modules.
  • pour une inscription en cursus partiel pour les candidats titulaires d’un titre professionnel comme DEAS/DEAMP/DEAVS/DEAES/TPAVF
  • pour les candidats en cursus de VAE

La Formation au DEAP,
Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Puériculture:

Attention une réingénierie est en cours : la durée de la formation et son contenu sont amenés à évoluer.

Contenu de la formation :

La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

L’ensemble de la formation comprend 41 semaines d’enseignement théorique et clinique en institut de formation et en stage (soit 1435 heures), réparties comme suit :

  • Enseignement en institut de formation : 17 semaines
  • Enseignement en stage clinique, 24 semaines de stage réparties en 6 stages de 4 semaines chacun
    en secteur hospitalier et extra-hospitalier (crèche/halte garderie/PMI/ASE).

 

Les modules de formation

Correspondant à l’acquisition des huit compétences du diplôme :

  • Module 1 :5 semaines (175 heures)
    L’accompagnement d’un enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne.
  • Module 2 : 2 semaines (70 heures)
    L’état clinique d’une personne à tout âge de la vie : 
  • Module 3 : 4 semaines (140 heures)
    Les soins à l’enfant  
  • Module 4 : 1 semaine (35 heures)
    Ergonomie 
  • Module 5 : 2 semaines ( 70 heures)
    Relation – Communication 
  • Module 6 : 1 semaine (35 heures)
    Hygiène des locaux 
  • Module 7 :  1 semaine (35 heures)
    Transmissions des informations
  • Module 8 : 1 semaine (35 heures)
    Organisation du travail

 

La formation d’une durée d’une année scolaire est alternée entre enseignements théoriques et stages.
L’enseignement en institut est dispensé sous forme de cours magistraux, travaux dirigés, travaux de groupe, travaux pratiques et séances de simulation en santé.
Les stages sont réalisés en établissements d’accueil de jeunes enfants, en secteur hospitalier, en structures accueillant des enfants en situation de handicap ou à domicile.

 

Modalités d’évaluation en cours de formation :
  • Contrôle continu pour la théorie,
    Chaque module de formation est évalué au fur et à mesure avec :
  • une évaluation formative
  • et une évaluation normative.
  • Les stages sont également notés :
    • avec une feuille de compétence en stage ;
    • à l’occasion des 2 MSP validantes qui se déroulent sur les stages des Modules 1 et 3.
  • Contrôle de l’assiduité :
    des absences sont autorisées sur une franchise de 5 jours.

 

 

L’ensemble de ces résultats sont communiqués en fin d’année au jury final de l’ARS qui statue sur la diplomation des élèves.