Auxiliaire de Puériculture
Métier et Débouchés

Le métier d’Auxiliaire de Puériculture

L’Auxiliaire de Puériculture exerce son activité auprès des enfants de la naissance à l’adolescence.

L’auxiliaire de puériculture exerce son activité auprès des enfants en établissements d’accueil de jeunes enfants, en services de maternité et de pédiatrie, en PMI, en pouponnières ou en instituts pour enfants en situation de handicap.

Dans le domaine sanitaire

Maternité, pédiatrie, pédopsychiatrie, soins à domicile, maison d’enfants médicalisée, centre de rééducation fonctionnelle.

Dans le domaine social ou médico-social

Etablissement d’accueil de jeunes enfants, Protection Maternelle et Infantile, Institut médico – éducatif, pouponnière sociale.

L’auxiliaire de puériculture réalise des activités d’éveil, d’éducation et de soins visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant. Il travaille sous la responsabilité de l’infirmier(ière) ou de la puéricultrice, le plus souvent au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité, les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

Par la formation professionnelle continue, l’auxiliaire de puériculture peut s’orienter vers d’autres métiers paramédicaux (infirmier, aide-soignant, assistant de régulation médicale…)

Elle doit être détentrice de valeurs professionnelles qu’elle acquiert ou approfondit durant le temps de sa formation tant au sein de l’Institut que sur les terrains de stage:

  • Le respect de la personne dans sa singularité,
  • La bientraitance,
  • La rigueur professionnelle,
  • La responsabilité,
  • L’esprit d’ouverture et de remise en question.

Lorsqu’elle termine sa formation

La future Auxiliaire de Puériculture doit savoir :

  • Travailler dans une équipe pluridisciplinaire, être à l’écoute et communiquer,
  • Observer, identifier les besoins et participer à l’analyse de situations d’enfants,
  • Participer à la prévention et à l’éducation de l’enfant et de sa famille,
  • Participer à l’accompagnement de la parentalité,
  • Organiser des activités d’éveil et gérer un groupe,
  • Effectuer des soins d’hygiène, de confort et participer aux soins spécialisés
  • Utiliser les connaissances acquises pour résoudre les situations singulières rencontrées.

Les débouchés

Avec une expérience professionnelle de 3 ans minimum dans le secteur hospitalier ou médico-social, une auxiliaire de puériculture peut intégrer, après avoir satisfait aux épreuves de sélection, un IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) pour préparer le diplôme d’État d’infirmier ou le DEEJE (diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants)